Close

Vayecheb

Les marques d’affection que Jacob manifestait à l’égard du fils de Rachel sa bien aimée ne sauraient expliquer, et encore moins, justifier, la haine que ses frères nourrissaient contre lui. Elles furent le prétexte avoué d’une raison bien plus profonde, qui est d’ailleurs révélée par le récit lui-même. La tunique bigarrée offerte par Jacob à Joseph n’était pas seulement un cadeau de plus fait à Joseph, mais le symbole du pouvoir à lui conféré sur ses frères. Jacob lui a «confectionné une tunique bariolée», précise le texte, et non «donné»! Immédiatement après Joseph rêvera à deux reprises de domination exercée sur ses frères, et même plus, sur ses parents. Le pouvoir qui attend Joseph n’est pas un pouvoir militaire ou politique; c’est un pouvoir spirituel qui lui donnera une suprématie même sur ses parents; il commencera à l’exercer en Egypte pour sauver sa famille, et même mort, dans un cercueil au fond du Nil, il sera le garant de la délivrance future. C’est ce pouvoir que lui disputeront deux de ses frères: Réouben, l’aîné biologique, qui avait donc le droit pour lui, et Juda, dont le caractère et la nature le prédisposaient à cette mission. Le premier s’est trouvé disqualifié par l’affaire de Bilha, le second devait patienter avant que son heure sonne. Il est à remarquer que ce sont eux qui, chacun à sa manière, sauvèrent Joseph de la mort; Réouben en conseillant de le jeter dans la fosse, (37.21) Juda en le vendant à une caravane madianite (37.27). La tradition nous enseigne que la royauté reviendra à Juda, et que de lui naîtra le Messie rédempteur, qui sera précédé par le Messie descendant de Joseph, chargé de soulager la souffrance d’Israël…
… Suite dans le livre : «Perouch Katan»

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *